Le président RVD Dr. RAKOTONIRINA David a quitté la France

FLM – UELFM même vision d’avenir 2 ?

Tout au long de son périple sur le sol français et au fil de ses rencontres, le président de la FLM, le révérend Docteur Rakotonirina David a profondément ressenti l’immense désarroi de la diaspora luthérienne malgache qui lui a unanimement exprimé son indignation et sa colère face aux comportements à la moralité plus que douteuse ainsi que les méthodes outrancières des dirigeants actuels de l’institution représentant officiellement la FLM en France depuis maintenant plus de deux décennies.

Un tableau encore plus assombri et posant une fois de plus la question du vrai luthéranisme malagasy à l’issue de sa rencontre le vendredi 3 février au soir à Namur (Belgique) à l’initiative du pasteur Ramanatombotsoa Jean-Luc de l’Eglise Protestante Unie de Belgique (EPUB) avec la délégation du MKMB (Malagasy kristiana miara-mivavaka eran’ny Bénélux – FLM et FJKM) venue lui souhaiter la bienvenue et conduite par son président M.Hery Rasoamanana.

Trois jours auparavant, la visite du président David à Montpellier a été le début d’un concert de doléances de la part des luthériens malgaches résidents stigmatisant les auteurs d’abus d’autorité et de despotisme manifestes à leur égard qui les ont poussés à se tourner vers un autre horizon en l’occurrence, l’UELFM.

Ayant entendu ces divers sons de cloches, le président David a pu ainsi mesurer l’ampleur de la tâche à laquelle il va devoir s’atteler avec sa nouvelle équipe du Bureau Central de la FLM, en supposant qu’il réussisse à la convaincre d’engager rapidement les réformes radicales vitales afin de recouvrer la confiance des fidèles et balayer définitivement les clichés pitoyables qui plombent presque régulièrement la réputation de l’institution jusqu’à présent.

En tous les cas, sa visite lui a permis sans aucun doute de lever le voile sur bon nombre d’interrogations et l’aidera très certainement dans le choix des décisions à prendre en particulier de sa position vis-à-vis de l’UELFM et de la proposition que cette dernière lui a soumise.

Créée voici trois ans pour venir en aide à la communauté luthérienne de Grenoble mystérieusement frappée d’excommunication et aux nombreux fidèles victimes directes ou collatérales de ces agissements, l’Union des Eglises Luthériennes Franco-Malagasy (UELFM), née d’une dynamique réunissant expérience et longue pratique de ses responsables, se positionne désormais en alternative objective et crédible en proposant une solution claire et en adéquation avec son contexte (la France et l’Europe) sans concession des fondements de la foi de l’Eglise Luthérienne.

Pour peu que le nouveau président de la FLM (qui semble plus ouvert au dialogue et d’un esprit plus constructif que ne l’était son prédécesseur) daigne le reconnaître et saisir cette opportunité offerte par l’UELFM, un retour à la normale de la situation est tout à fait réaliste. La balle est donc maintenant dans son camp.

Dans un de ses titres du 13 octobre 2016, le site internet de l’UELFM titrait: « UELFM – FLM même vision d’avenir? ». Prémonition? Question de temps? l’avenir nous le dira.

En attendant, l’UELFM poursuit sa mission d’évangélisation et de développement avec prochainement, si telle est volonté du Seigneur, une nouvelle adhésion à l’Union: celle de la communauté chrétienne malgache de Rome.

Nous souhaitons bonne chance au président David ainsi qu’au Bureau Central de la FLM pour que l’Esprit-Saint les guide dans leur décision, quelle qu’elle soit, pour le bien de l’Eglise et pour la seule gloire de Dieu en Jésus-Christ Notre Seigneur.

A.LUN

ELFMP écusson